Les contes à Minet ……..!

« Les contes à Minet » pour les p’tits chatons !
le Chat Botté, un conte de Charles PERRAULT

À son décès, un vieux meunier laisse à ses trois fils l’intégralité de ses biens.

L’aîné hérite du moulin, le cadet de l’âne et le benjamin du chat. Ce dernier, qui n’a pas un sou, se demande bien ce qu’il va pouvoir faire de l’animal.
« Je pourrais le manger et me servir de sa fourrure pour me faire des gants, afin de ne mourir ni de froid ni de faim », se dit-il tout haut. Évidemment, le chat n’est pas du tout du même avis. Et pour le faire savoir… il prend tout simplement la parole ! « Ne sois pas triste, dit-il à son nouveau maître. Donne-moi simplement un sac et une paire de bottes, et je saurai te rendre heureux ».
Un chat qui parle ! Le jeune meunier n’en croit ni ses yeux ni ses oreilles

Puisqu’il n’a plus grand chose à perdre, le meunier dépense le peu d’argent qu’il lui reste pour offrir un sac et des bottes à son chat. Le félin le remercie et part dans les bois. Il met un peu de foin dans le sac et l’utilise comme piège pour capturer un lapin en s’étendant dans l’herbe pour faire le mort. Un jeune lapin, peu instruit sur les ruses de ce monde, se fourre dans le sac pour manger. Le Chat Botté tire aussitôt sur les cordons et enferme le jeune étourdi.

Une autre fois, il se cache dans les blés, tenant toujours son sac ouvert, et lorsque deux perdrix arrivent, il tire les cordons et les prend toutes les deux. Il offre les animaux au roi, en faisant croire qu’il s’agit d’un cadeau de son maître appelé le marquis de Carabas. Malin, le Chat Botté continue d’apporter régulièrement du gibier au roi pendant plusieurs mois.

Un jour, le chat entend que le roi et sa fille, la plus belle princesse du monde, voyagent le long de la rivière.
Il dit à son maître :
« Si vous voulez suivre mon conseil, votre fortune est faite. Vous n’avez qu’à vous baigner dans la rivière, à l’endroit que je vous montrerai, et ensuite me laisser faire ».

Le marquis fait ce que son chat lui conseille. Il se baigne dans la rivière et le roi arrive avec sa fille. Le Chat Botté met son plan à exécution.

Le chat s’écrit:
« À l’aide! Quelqu’un a volé les vêtements de mon maître, le marquis de Carabas ! »

Le roi entend cela et donne de riches vêtements à celui qui, croit-il, lui a offert de nombreux cadeaux. Il l’invite à s’asseoir dans son carrosse. Sa fille, la princesse, tombe immédiatement amoureuse de lui.

Le chat, propose au roi :
« Votre majesté, pour vous remercier, venez donc au château du marquis de Carabas ! »

Le roi désire que le Chat Botté monte également dans son carrosse pour cette promenade mais il décline l’invitation.
Le chat, décidément très malin, part à l’avance rencontrer des paysans dans les champs.

Il leur ordonne :
« Dîtes que les terres où vous fauchez les blés sont au marquis de Carabas, sinon vous serez tous hachés comme du pâté ! »

Le roi ne manque pas de regarder les champs et interroge les paysans.
Tous répondent : « C’est au marquis de Carabas » car la menace du chat leur fait peur.

Il ne peut que dire au Marquis :
« vous avez un bel héritage, ce sont des terres qui rapportent de l’argent ».

Ils arrivent en vue d’un beau château dont le propriétaire est un ogre, le plus riche de tous les ogres car les terres lui appartiennent.

Le meunier ne possède pas de château, mais le chat a une idée. Il connaît cet ogre qui vit ici. Il a la capacité de pouvoir se changer en tout ce qu’il veut. Le félin court vite le voir pour lui parler.

Le chat :
« On prétend que vous avez le pouvoir de vous transformer en lion, est-ce possible ?

Tout fier, l’ogre s’exécute.

Le chat :
«  On prétend aussi que vous pouvez vous changer en un animal plus petit, par exemple une souris. Moi je dis que c’est impossible ! »

L’ogre :
« Impossible ? Vous allez voir ça ! »

Il se change en souris, et le chat, rusé, en profite pour le manger.

À ce moment-là, le carrosse royal arrive dans la cour.
Le Chat Botté ouvre la porte et souhaite à tout le monde la bienvenue au château du marquis de Carabas.
Impressionné, le roi propose au marquis d’épouser sa fille, et ce dernier accepte.
Le Chat Botté, quant à lui, devient un grand seigneur, et ne court plus après les souris, enfin un peu seulement … pour se divertir !
Pour aller plus loin dans l’histoire.

Un conte de Charles PERRAULT : le Chat botté, Perrault est un auteur du XVIIème, il est né en 1628. C’est un conteur, ami de La Fontaine (celui qui écrit des fables) « Le Chat botté » est extrait du recueil « Contes ». Dans cette histoire, le personnage du chat botté parvient par son intelligence à la noblesse et à la richesse. Le personnage principal est un chat, il est personnifié c’est-à-dire qu’il parle, il a des comportements humains.


« Alors, les chatons, à vous de jouer maintenant ! »
Tu peux lire ce conte avec tes parents, ton frère ou ta sœur, chacun choisit un rôle, le narrateur, le chat … tu peux te déguiser et imaginer d’autres scènes.

 
« Et toi, es-tu un petit rusé ? »
En quelques lignes, décris une situation où tu as fait preuve de ruse pour atteindre ton but.
Pour d’aider, tu peux remplacer le mot ruse par :
– jouer un tour, une stratégie, une astuce, une tactique.


« Décore ton masque de chat »
Selon le modèle, fais preuve d’imagination, tout est permis :
gommettes, peinture …
Tu pourras donner tes productions à la bibliothèque où elles seront exposées.
Les enfants voteront pour les textes ou les masques.
Une petite récompense te sera donnée.

Amusez-vous bien, et à bientôt


                                                                   Nathalie

 

Comments are closed.